Un festival c'est trop court ! 2016

Bannière
Facebook Twitter Google Plus YouTube LinkedIn Instagram

Communiqué de clôture

Les éditions s’enchainent mais ne se ressemblent pas !
Le festival a été accueilli par de nouveaux lieux, un public toujours plus nombreux a participé aux projections et de nouvelles programmations thématiques ont vu le jour.

Une fois de plus, le festival a fait preuve de sérieux, de professionnalisme et de chaleur humaine que tous s’accordent à saluer.

8 jours de festivités dans toute la ville de Nice, 161 œuvres présentées, 8 rencontres professionnelles, 20 séances scolaires, 4 soirées événementielles… un festival toujours trop court ?

Rétrospective sur cette 16° édition sous le signe du partage, de la transmission et de la créativité.

Cœur de la programmation, les 4 compétitions qui composent le festival ont été le théâtre de nombreux échanges entre spectateurs mais aussi lors des délibérations. Le verdict est tombé à l’occasion de la cérémonie de clôture dans la salle comble du Théâtre National de Nice, Antonio, lindo Antonio d’Ana Maria Gomes remporte le Grand Prix de la sélection Européenne.

Retour aussi sur les nombreux rendez-vous permettant au public de rencontrer et échanger avec les réalisateurs en sélection. Succès de la Masterclass de Karim Dridi au Théâtre National de Nice, 180 spectateurs venus écouter et interagir avec le réalisateur de Chouf, le film sulfureux de cette rentrée cinématographique.

Activité majeure de l’association Héliotrope, cette année encore les actions scolaires prennent une place toute particulière dans la programmation du festival. Parce qu’il n’y a pas d’âge pour découvrir et apprécier le cinéma, le festival propose 8 programmes spécialement composés et adaptés aux scolaires. Une proposition qui s’élargit encore avec l’élaboration de deux parcours d’éducation artistique : la journée cinématographique et les ateliers.

Le premier propose aux élèves de rencontrer des techniciens du cinéma et de découvrir des métiers peu représentés ou reconnus puis d’assister à une projection. Le second, offre la possibilité aux élèves de participer à un atelier puis de poursuivre la journée par une projection.

Malgré les intempéries et compte tenu du contexte actuel, le festival a tenu ses engagements et a tout de même accueilli 1775 scolaires.

Le festival c’est aussi des passerelles entre les disciplines artistiques, entre les associations et les acteurs culturels du territoire pour croiser les programmations et les publics, un challenge qu’Héliotrope relève chaque année.

La Battle de court, devenue « cultissime » est un bon exemple. Invité pour la clôture du SeptOff, le festival de la photographie méditerranéenne, à la Zonmé, le festival représenté par Sacha Casadamont-Duval, président d’Héliotrope affrontait Vincent Jourdan, président de Regard Indépendant autour d’une thématique venue tout droit de l’espace : Nanar Intergalactique. Sceller par une performance musicale proposée par Concert Chez Moi, cette soirée est un carton plein avec plus de 150 spectateurs, 5 associations affiliées : une première à Nice !

Contrairement aux éditions précédentes le festival cette année a mis en lumière une ville invitée à travers le focus Marseille united : carte blanche proposée à 5 festivals en PACA, projection de deux documentaires ayant pour personnage principal Marseille, des rencontres avec des professionnels locaux qui développent l’économie territoriale et une soirée hommage.

Enfin, le festival du court métrage de Nice, c’est une promenade, un parcours dans la ville, la découverte de nouveaux lieux culturels. Un festival c’est trop court souhaite mettre en lumière la Promenade des Arts : son architecture, ses salles de spectacles et ses places afin d’y proposer chaque année de nouveaux projets artistiques permettant aux niçois et aux touristes d’apprécier les infrastructures de la Ville de Nice.

Une édition riche en propositions artistiques et en émotions. Une édition qui n’aurait pas vu le jour sans le soutien et la bienveillance de nos partenaires institutionnels et privés ou encore sans les personnes qui gravitent autour de l’association au quotidien : une pensée émue et sincère à tous les participants.

L’association poursuit son travail et vous donne rendez-vous très prochainement pour célébrer ses 20 ans d’existence (14 janvier 2017).

La 16ème en bref :

2 000 films reçus
8 jours de festival
60 séances, 161 œuvres présentées en salle dont 81 films en sélection officielle
27 nationalités représentées
20 séances scolaires
2 ateliers (Banc-titre et Mise en scène), 2 rencontre des métiers cinématographiques
8 rencontres professionnelles (conférence, table ronde, masterclass)
4 soirées, 5 performances d'artistes ou de groupes
9 lieux dans toute la ville
62 invités (équipes de films, intervenants, professionnels de l’audiovisuel)

Galerie photos Galerie vidéos Revue de presse

Palmarès 2016

Grand Prix Compétition Européenne

Antonio, lindo Antonio
Ana Maria Gomes

Prix Expérience

Causette
Samuel Bester

Prix Courts d'Ici

Des revolvers dans les yeux
Pierre Comas

Prix Courts d'Animation

Toutes nuancées
Chloé Alliez

Découvrir les 13 films primés
Pour voir les films du palmarès et de la sélection 2016,
devenez adhérent de l’association Héliotrope
et accédez au centre de ressources.
Devenir adhérent
Région PACA
Ville de Nice
Conseil Départemental
DRAC
SACD
Copie Privée
ESRA
SACEM
Harmonie Mutuelle
France 3 Côte d'Azur
Eurochannel
Strada
20 minutes
France Télévision
Dailymotion
Télérama
Se désabonner