Projets Européens

Découvrez les différents projets européens que l’association Héliotrope met en place et défend depuis plusieurs années.

Focus annuel

Depuis sa création, le festival propose de découvrir la richesse de la cinématographie européenne, en mettant chaque année un pays à l’honneur. Après la Pologne, République Tchèque, le Danemark et bien d’autres, le festival se tournera vers la Croatie pour les 15ans du festival.

Anciens pays mis à l’honneur :

arrow

Roumanie

Edition 2014
close

Depuis sa création en 2000, le festival propose à son public de découvrir la richesse de la cinématographie européenne, en mettant chaque année un pays à l’honneur.

En 2014, coup de projecteur sur la Roumanie.

arrow

Danemark

Edition 2013
close
Le festival propose un gros plan sur la cinématographie danoise à travers 4 programmes.
Une découverte du jeune cinéma danois éclairé par les premiers pas des illustres aînés Jorgen Leth, Carl Theodor Dreyer ou Lars Von Trier et Thomas Vinterberg.
Une sélection de courts métrages d'écoles de cinéma danoises et les meilleurs films du"OFF", Festival International du Film d'Odense.
arrow

Republique Tcheque

Edition 2012
close
Le festival de Nice continue son exploration du cinéma européen avec la République Tchèque.
Pionniers dans l’émergence du 7ème art, la République Tchèque s’est surtout imposée pour sa maîtrise et ses talents créatifs dans le cinéma d’animation.
Le festival met à l'honneur le film d'animation tchèque avec un programme sur l'animation contemporaine et un programme sur le célèbre cinéaste Jiri Trnka.
arrow

Irlande

Edition 2011
close
Le court métrage irlandais a acquis une reconnaissance internationale.
Deux programmes ont été présenté en 2011.

Deux programmes présentant les films primés des dernières années du Festival du film de Cork, le plus grand et le plus ancien festival irlandais.
arrow

Pologne

Edition 2010
close
En 2008, le cinéma polonais a célébré ses 100 ans dans lequel le film documentaire et d'animation ont joué un rôle important.
Leur impact se mesure davantage par leur force artistique qu'au regard des indicateurs de l'industrie cinématographique.

Pour cette dixième édition, le festival propose un tour d'horizon à travers le cinéma polonais, avec les courts métrages de Roman Polanski, la jeune création documentaire et l'animation polonaise.
arrow

Portugal

Edition 2009
close
Un tour d'horizon du court métrage portugais avec trois programmes.

Un programme carte blanche du au festival de Vila Do Conde, un pogramme sur l'animation portugaise et un sur les jeunes réalisateurs portugais.
arrow

Pays-Bas

Edition 2008
close
Une vague orange s'apprête à déferler sur Nice...Plus de 50 films et des sujets "au fil de l'eau", "dans la ville", "comment peut-ont être hollandais ?" qui, bien qu'abordant par un prisme à 6 faces, la cinématographie des Pays-Bas interrogent au delà des frontières du pays invité dont ce panorama reflète la vigueur d'esprit et l'intense collaboration entre Nice, Paris et Amsterdam.

Le festival revient sur la cinématographie hollandaise à travers 6 programmes : deux programmes d'animation, les programmes "au fil de l'eau", "dans la ville ?" "comment peut-on être hollandais ?" et une carte blanche à Montevideo.
arrow

Espagne

Edition 2007
close
Pour l'édition 2007, le festival nous plonge dans la cinématographie espagnol, il s'agit d'une invitation à l'immersion dans une autre culture, une autre histoire, d'autres coutumes, d'autres valeurs...

Le panorama se décline en quatre programmes : les courts métrages espagnols par MECAL, carte blanche au festival MECAL, Hay Motivo et Benidorm vu par Lucia Sanchez et Carolin Schmitz.
arrow

Allemagne

Edition 2006
close
L'Allemagne est le pays invité de l'édition 2006 pour présenter la richesse de sa cinématographie et reçoit à l'occasion Matthias Müller, figure majeure du cinéma expérimental allemand.

5 programmes ont été constitué : Une carte blanche à Jan Peters, une carte blanche à Luc Lagier (rédacteur en chef du magazine Court Circuit sur ARTE) nommé RE: création, deux focus sur Matthias Müller et une carte blanche au festival de Hambourg.
arrow

Royaume-Uni

Edition 2005
close
Depuis quelques années, l'Angleterre tient fièrement le haut de l'affiche dans le domaine du graphisme, de l'animation et du motion graphic design. Ses incursions dans le domaine de l'expérimental n'en sont que plus remarquées, plus proche du clip que de l'avant garde radicale à l'autrichienne, gardant toujours à l'esprit le souci de l'élégance et du glamour...
Petit florilègge avec ce tour d'horizon de la production récente en terme de "nouvelles images" venues d'outre-manche.

Les 4 programmes : Carte blanche à Marc Isaacs (invité d'honneur), Onedotzero ninja tune, Best of shorts et Made in UK.
arrow

Belgique

Edition 2004
close
Qu'il serve de carte de visite ou qu'il soit un genre en soi, le court métrage belge francophone se distingue par ses audaces. Que le réalisateur sorte d'une école de cinéma ou qu'il ait débuté par le documentaire, ces courts métrages, tous différents par le ton et le style, se ressemblent par une inspiration sociale, même si elle ne saute pas au yeux tout de suite...

Cette année Un festival c'est trop court ! propose avec le soutien du Centre Wallonie-Bruxelles à Paris, une rétrospective en deux programmes, l'un avec et pour les adolescents, l'autre pour les adultes.
arrow

Suisse

Edition 2003
close
Pour la troisième édition du festival européen du court métrage de Nice, le panorama est jeté sur le pays du chocolat, la Suisse.Le festival présente deux programmes "Heidi au pays des cartes vermeil" et "L'helvète et l'immigré".
arrow

Autriche

Edition 2001
close
Lors de sa deuxième édition, le festival met en avant la cinématographie autrichienne.
Le magazine Repérages propose deux sélections autrichiennes qui prétendent faire un tour d'horizon sélectif de la plus productive et excitante région du globe en matière d'expérimental.
arrow

France

Edition 2000
close
Pour sa première édition le festival met à l'honneur la France avec une rétrospective de réalisateurs français devenus grands.
Ils ont commencé par le court puis sont passés au long avec bonheur. Les premiers films de réalisateurs français devenus grands.

Crossing borders

L’Agence du court métrage, qui dispose principalement de courts métrages français, souhaite aussi mettre en avant des cinématographies européenne à travers la collection CROSSING BORDERS / À LA FRONTIÈRE.

Ce programme exprime une volonté de mettre en avant de nouvelles formes cinématographiques, mêlant différentes techniques de narration tout en s’affranchissant des frontières inhérentes à un genre ou à l’identité culturelle de l’auteur. Cette double barrière franchie, les programmes de la collection CROSSING BORDERS / À LA FRONTIÈRE ouvrent le regard du spectateur à un nouvel horizon cinématographique européen, virtuose, surprenant et sans cesse renouvelé. Il assure la représentativité et l’alternance des genres cinématographiques ainsi que des pays membres de l’Union européenne.

CROSSING BORDERS / À LA FRONTIÈRE est programmé chaque année depuis 2010 au « Un festival c’est trop court ! ».

Grundtvig

Le court métrage au service de la lutte contre l’illettrisme  

Le programme sectoriel Grundtvig vise à améliorer la qualité et à renforcer la dimension européenne de l’éducation des adultes grâce à diverses activités de coopération au niveau européen afin d’offrir aux citoyens européens davantage de possibilités de mieux se former tout au long de leur vie.
Pour Grundtvig, apprendre, c’est se former tout au long de la vie et dans tous les domaines de la vie.
Le programme Grundtvig permet la création de partenariats éducatifs favorisant la coopération entre organismes travaillant dans le domaine de l’éducation des adultes. Projets multilatéraux et réseaux offrent la possibilité d’élaborer des supports/méthodes pédagogiques innovants.

Ayant remporté un appel à projet lancé par Lifelong programme en 2013, Héliotrope a organisé un atelier à destination de professionnels qui se battent contre l’illettrisme : Le court métrage au service de la lutte contre l’illettrisme. En proposant de mettre à contribution nos savoir-faire dans le domaine de l’éducation à l’image, nous avons pu apporter de nouveaux outils, plus originaux et ludiques, d’apprentissage linguistique.
L’atelier était constitué d’analyses cinématographiques et d’une initiation au sous-titrage, afin de travailler la compréhension et l’expression écrite et orale.

Découvrir le site internet dédié
Découvrir le projet dans son intégralité

Les commentaires sont fermés